PIRATAGE TV D’EVENEMENTS SPORTIFS

Le groupe audiovisuel beIN du Qatar réclame un milliard de dollars pour un « piratage massif » imputé à l’Arabie saoudite, par ailleurs poursuivie par Doha devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour « violations de la propriété intellectuelle ».

L’Arabie saoudite et le Qatar n’entretiennent plus de relations diplomatiques depuis plus d’un an.

En août dernier, beIN avait déclaré qu’elle aurait des « preuves irréfutables »sur l’implication de l’opérateur satellitaire Arabsat basé à Ryad dans des actes de piratage, également commis par une chaîne « soutenue par des Saoudiens » et se faisant appeler « beoutQ » .

BeIN est cette entité qui a raflé, à prix d’or, les droits TV dans les activités mondiales du sport et du divertissement.

Dans son communiqué, beIN justifie sa plainte et sa demande de compensation d’un milliard de dollars en affirmant être « soumis au piratage le plus répandu que le monde ait jamais connu en matière de retransmission sportive ».

Laisser un commentaire