FOOT CHAMPIONS LEAGUE ET EUROPA LEAGUE 2015-16-DU SPECTACLE ET DES BUTS

05.05 :Europa league ; ½ finales retour : Séville jouera une 3ème finale d’affilée avec espoir de gagner le trophée une troisième fois consécutive et de réaliser un triplé historique. Le sous-marin jaune a coulé à Liverpool. Klopp a redonné  une âme et un esprit de corps et de gagneur aux « Reds » de la ville des Beattles. Le 18 mai prochain à Bale (Suisse), ils disputeront leur première finale européenne depuis 2007. Le football espagnol avec l’élimination de Villareal ne réussira pas un carton plein. Mais c’est peut être tant mieux pour le spectacle car un Liverpool-Séville sera une super affiche. Du niveau de la grande finale de la Champions League, le 28 mai à Milan, entre 2 formations espagnoles et Madrilènes Réal-Atletico. Les résultats de ce jeudi soir : Séville-Shakhtar Donestk (3-1)(aller 2-2) et Liverpool-Villareal (3-0) (aller 0-1).

04.05: 1/2 finale retour.Real Madrid-Manchester City (1-0). Le but un peu chanceux de Bale (20′) (comptabilisé comme auto goal de Fernando) á été l’eclaircie d’une premiere ,mi temps en deça de la valeur des 2 formations. La prudence a prevalu notamment de la part de MC en l’absence de Silva son virevoltant meneur que Yaya Toure n’a pu suppléer. La cause ? Le (0-0) de l’aller. Le score piège par excellence. MC n’a pas besoin de gagner un nul avec des buts est à son avantage. D’où son abandon d’initiative offensive se contentant d’attendre la faillé, de guetter l’erreur. Le Real á joué une grande partie de la deuxième mi temps avec une épée de Damocles suspendue au dessus des têtes de ses joueurs. Les madrilènes malgré leur domination  ont opéré avec la peur d’encaisser le but d’égalisation. Tout ça s’est répercuté sur le niveau de la rencontre. Le Real s’est montré incapable d’inscrire un autre but. Bien plus  que ça il a failli encaisser le but assassin, sur un tir puissant de Aguero (89′). Un seul être vous manque et tout paraît dépeuplé . Benzema a grandement manqué á son équipe et á son compère  Cristiano Ronaldo qui semble t il n’a pas joué  avec tous ses moyens. Le Real s’est qualifié avec le forceps mais devra éllever son niveau et avoir tous ses moyens face à l’Atletico Madrid  pour une finale placée sous le signe du derby le 28 mai prochain á Milan. 

03.05: 1/2 finale retour: Bayern Munich-Atletico Madrid (2-1) (mi temps 1-0). L’Atletico Madrid disputera sa 3ème finale avec l’espoir de l’emporter cette fois. Il a perdu les 2 précédentes et sur de gros scores. En 1974 (4-0) face au Bayern Munich et en 2014 (4-1) face au Real Madrid. Les suppositions qui ont donné insuffisant le but de Xavi Alonso (31′) réussi sur coup franc et balle déviée par un défenseur, se sont avérées justes. A l’Allianz Arena, aussi le serial buteur habituel Mûller a lamentablement raté un penalty (34′) avec un tir pratiquement dans les bras du super goal Oblak. Le travail basé sur la vitesse d’exécution de Ribery et les tirs de loin de temps en temps de Vidal, n’ont pas ébranlé le montage défensif de la formation de Simeone, qui a pressé haut en opérant  par contres. En seconde période le Bayern n’a pas trouvé de solution a cause aussi d’un autre changement de tactique de jeu de la formation de Simeone. Ajouté à cela la fatigue des meneurs bavarois. Les barrières dressées face à eux et le pressing encore haut les ont gênés et même mis en danger sur les contres Madrilènes. Comme celui réalisé à la (53′) par Fernando Torrés et Giezmann qui a permis à Griezman d’égaliser (1-1) La situation est devenue alors plus compliquée pour les Bavarois qui ont grandement manqué de génie et de tonus au fil des minutes. Ils ont réussi à trouver le chemin des filets à la (74′) sur un jeu de têtes entre Vidal et Lewandovski qui a inscrit un deuxième but. Le (2-1) ne pouvait suffire. Il fallait encore marquer au moins 2 autres buts. Ce n’était  pas une mince affaire d’autant que les Bavarois ont failli être mis KO à la (82′) suite au fauchage de Torrés en dehors de la surface. Mais l’attaquant espagnol a lui aussi lamentablement raté son tir de penalty. L’Atletico dans ce  match également a souvent plié mais n’a pas rompu. La formation espagnole a été encore admirablement organisée tactiquement sous la direction de Diego Simeone, grand gagneur et meneur d’hommes, qui s’affirme de match en match comme un super coach. Guardiola pour sa part, va quitter le Bayern avec 3 titres de champion d’Allemagne. Cependant, Il a échoué 2 fois en demi-finale de champions league, face au Real Madrid en 2014 et le Barça en 2015. A chaque fois, c’est un club espagnol qui l’a stoppé pour gagner le trophée par la suite en finale. Alors en sera t il de même avec l’Atletico Madrid ? Ne dit on pas jamais 2 sans 3 ?

 

la seconde demi-finale opposera ce mercredi le Real Madrid a Manchester City. 

28.04 Europa League ½ finale aller : Séville, qui a gagné les 2 précédentes éditions, sur la voie de réaliser un triplé. Il a imposé le nul à Shakhtar Donetsk chez lui (2-2) après avoir ouvert le score (Vitolo 6’) et égalisé (2-2) par Gameiro (82’sp). C’est un excellent score pour la formation andalouse en perspective du match retour la semaine prochaine. Villareal a joué à Liverpool un tour à l’Anglaise puisqu’il a marqué le but vainqueur (1-0) dans le temps additionnel (90’+2) par Adrian à l’issue d’un match disputé et au jeu ouvert. Le retour à Liverpool sera quand même difficile pour l’équipe Espagnole. 

27.04 : 1/2 finale aller Atletico Madrid-Bayern (1-0). Mais quel but de  Saul (11′) ! Il a effacé en slalom la  défense  bavaroise pour placer sa balle dans le coin droit hors de portée de Neuer souvent d’ailleurs mis en danger. L’Atletico tombeur du Barca en quart a encore une fois été supérieur tactiquement, collectivement et individuellement. Avec l’habituel rage de vaincre des joueurs à l’image de leur coach Simeone en passe de devenir le meilleur en Europe. Le score a failli être plus élevé en première mi temps, aux dépens d’un Bayern sans Mueller et Ribéry. Le changement attendu en seconde période, celle de l’entraineur dit on, n’a pas eu lieu malgré l’incorporation de Ribéry et de Müller et l’énorme pression bavaroise. Mais en face Oblak était là, derrière sa muraille défensive. Aidé par un peu de chance, sur un tir sur la barre de Coman, précédant de quelques minutes une action identique sur le poteau de Fernando Torrés (75′). N’importe quelle équipe aurait cédé face à cet énorme pressing, sauf la formation du maître-coach Diégo Siméone dangereuse en fin de rencontre et toujours à l’affut de la bonne occasion. La rencontre retour de mardi prochain à Munich promet déjà d’être particulièrement passionnante. Tout autant que celle du mercredi entre le Real Madrid et Manchester City.

26.04 1/2 finale aller Manchester City-Real Madrid (0-0) confrontation très tactique avec un Real moins offensif en l’absence de Cristiano Ronaldo préservé par précaution. Ne vaut il pas mieux avoir un Ronaldo bien rétabli pour le match retour qu’un Ronaldo pas en total possession de ses moyens  et avec le risque de rechute ? En première mi temps Manchester City a été plus offensif sans se montrer très percutant malgré la grande activité de De Bruyne et Silva. Toutefois en fin de période, le Real a montré qu’il est capable d’imposer son jeu. La 2éme mi temps est abordée sans David Silva (sorti sur blessure à la 37′) et Benzema pas encore au point, remplacé par Jesé. Le Real a dominé privant son adversaire du ballon. Avec des actions dangereuses comme la tête de Jésé (70′) ou les tirs de Bâle (73′) et Pepe (78′) . On a senti le but venir à plusieurs reprises. Lucas s’est même vu refuser un penalty (76′).Les actions des Madrilènes ont été dangereuses avec Marcelo, Bale, Casemiro ou même Pepe. Hart a fait des sauvetages miraculeux comme sur le tir de Pepe face à lui à 1m. La formation de Zidane sans Cristiano Ronaldo et avec un Benzema amoindri (il a joué une mi temps ) a réussi un excellent résultat (qui aurait pu être une victoire ) avant le match retour mercredi 4 mai à Bernabeu. 

l’autre demi-finale mettra aux prises l’Atletico Madrid au Bayern Munich ce mercredi soir 

15.04 : Le Real Madrid, semble avoir été quel que peu favorisé par le tirage au sort des rencontres de demi-finale en se voyant opposer à Manchester City, qu’il recevra en match retour. L’autre confrontation, Atletico Madrid- Bayern Munich, est considérée par certains comme plus ouverte, donc au pronostic plus difficile. En 1974, pour la finale de la coupe d’Europe des clubs champions, le Bayern avait infligé un sévère (4-0) à l’Atletico. D’un autre côté, depuis son arrivée en 2013, Pep Guardiola n’a jamais dépassé les demi-finales avec les Bavarois. Par deux fois, il a été éliminé, par des clubs espagnols. En 2013-2014 par le Real Madrid, futur vainqueur et en 2014-2015 par le FC Barcelone, également futur vainqueur. L’adage qui dit « jamais deux sans trois » pour le Bayern peut être aussi valable pour une éventuelle finale de l’Atletico Madrid. Qui deviendrait le troisième club espagnol ayant éliminé le Bayern à gagner la finale.

Toutefois les prévisions et autres résultats passés, ne sont que des indicateurs. A ce niveau tout est possible. D’autant que les Madrilènes de Simeone viennent de museler le MSN Barcelonais, Messi-Suarez-Neymar, tenant du titre. Un  remake de la finale de 2014 remportée (4-1ap) aux dépens de son voisin l’Atletico est tout aussi envisageable. Le Real avait réalisé pour l’occasion sa DECIMA. CR7, avait alors établi un record de buts marqués en une saison en Champions League, avec 17 réalisations. Pour le moment il en est à 16. C’est aussi faire erreur de considérer le Manchester City de Pellegrini, ex coach du Real (2009-2010), pour un simple faire valoir. La superbe qualification en Europa League de Liverpool aux dépens de Dortmund a bien montré le haut degré de détermination, et la rage de vaincre des formations Anglaises. Alors disons comme eux : « wait and see ».

Le programme des demi-finales

aller: 26 avril: Manchester City – Real Madrid     (retour 4 mai)

          27 avril: Atlético Madrid – Bayern Munich (retour 3 mai)

 Finale: 28 mai à Milan, au stade San Siro

 EUROPA LEAGUE programme des demi-finales

 Liverpool – Villarreal

Shakhtar Donetsk – FC Séville

13.04:Quarts de finale retour : ATLETICO MADRID-BARCELONE (2-0) ET BENFICA-BAYERN MUNICH (2-2). Qualification du Bayern Munich et de l’Atlético Madrid. Elimination du tenant du titre le Barca. Rien ne semble plus être comme avant pour le Barca de Luis Enrique éliminé par l’Atletico Madrid comme en avril 2014. Griezman a été le bourreau executeur. Il a inscrit son premier doublé contre les Barcelonais (36’+88’sp). La formation Barcelonaise a usé ses forces dans les 30 premières minutes de la seconde période au cours desquelles les Colchoneros ont choisi de jouer le regroupement défensif et les contres. Et cela a bien fonctionné les camarades de Messi, tout comme lui, se sont avérés bien en deçà de leur valeur. Griezmann leur a donné le coup de grâce à la (88’ sur penalty) suite à une main de Iniesta lui aussi impuissant. En première mi temps l’initiative a été madrilène face à des barcelonais souvent en infériorité numérique en attaque ou qui ont manqué de percussion. Messi a été peu visible, évitant le contact et avec une position en retrait. Le but de l’Atletico de l’aller a pesé. Et celui de Griezman (1-0) à la (36′), son premier contre le Barca et son 5ème en ligue des champions encore davantage. Il a couronné la nette domination des Colchoneros face à des barcelonais méconnaissables et aux entreprises annihilées à chaque fois. Tactiquement, collectivement et individuellement les madrilènes ont été supérieurs.

Benfica-Bayern Munich (2-2)- (Jimenez 27′ et Talisca 76’) et Vidal 38′ et T. Müller 52’). Rencontre au résultat longtemps bien indécis. Le Bayern n’a pas semblé très rassuré ni n’a été flamboyant face à un adversaire bagarreur à souhait et qui a opéré sans Jonas, suspendu, son attaquant vedette, meilleur buteur du championnat Portugais avec 30 réalisations.

13.04 : Des 2 rencontres de ce mercredi, la confrontation, sous forme de derby espagnol, ATLETICO MADRID-BARCELONE, est de loin la plus alléchante. Elle met en lice, 2 des 3 équipes qui donnent à la Liga tout son charme, sa valeur, sa notoriété mondiale. 2 éternels rivaux qui encore cette saison se disputent le titre. Un trophée qui n’est plus tout à fait assuré pour le Barca en mauvaise phase lors de ses 2 précédentes rencontres. Un Barca plus tout à fait dominateur face à un adversaire réputé coriace, combatif et très à l’aise collectivement, physiquement , et aussi tactiquement sous la houlette de Simeone, un coach, qui lui a inculqué une mentalité de gagneur. Sans la bévue monumentale de Fernando Torrés à l’aller, le Barca aurait été probablement battu au  Camp Nou. Mais attention, le Barca reste quand même le Barca avec ses vedettes capables de renverser la vapeur à tout moment. Un Barca encore bien décidé à défendre son trophée en hommage à Johan Cruyff, récemment décédé et avec lequel il avait remporté en 1992 sa première coupe d’Europe des clubs champions. 

12.04: QUALIFICATION DU REAL MADRID ET DE MANCHESTER CITY. Real Madrid-Wolfsburg (3-0) avec un hat trick de Cristiano Ronaldo. 1ère mi temps (2-0) avec 17′ de rêve et un doublé en 1′ de Cristiano Ronaldo. Ils ont permis  aux madrilènes de remettre les pendules a l’heure en effaçant l’avantage de l’équipe Allemande. Le Real a pressé haut en jouant l’offensive à outrance étouffant son adversaire trop défensif hormis quelques tentatives dont le tir-canon de Luiz Gustavo (33′) détourné par  Navas. Restait la seconde mi temps pour assurer la qualification. Ce n’était pas évident. Jusqu’à cette 77′ et ce superbe coup franc du serial buteur Cristiano Ronaldo qui a signé son troisième but. Le 16éme en 10 rencontres. Le Real en demi-finale pour la 27 éme fois. 

Manchester City-PSG (1-0) première mi temps (0-0) résultat déjà à l’avantage de la formation Anglaise après le nul de l’aller (2-2). Rencontre très tactique. Mais MC plus offensif et dangereux face à la prudence du PSG. Une formation parisienne plus offensive en deuxième période. Mais c’est de Bruyne qui est le plus efficace en ouvrant le score à la (76′) à (1-0) MC a assuré sa qualification car le PSG devait marquer 2 buts ce qui a été bien difficile à réaliser. Manchester City en demi-finale pour la première fois. 

  

11.04 : Quarts de finale retour : ce mardi 12 et mercredi 13, les places vont coûter cher. Très cher même parce que génératrices d’un joli pactole pour les formations qui auront assuré leur passage. La champions league rapporte gros, c’est connu. Ce mardi, Zidane et son Real doivent remonter l’handicap des 2 buts encaissés à Wolfsburg. Une équipe Allemande difficile à jouer mais abordable d’autant que les Madrilènes sont boostés par  leur rapprochement du Barca en championnat. Le titre est à nouveau visible pour eux. 4 points les séparent de leur ennemi, à 6 journées de la clôture. Pour Manchester City la mission semble être plus aisée. Il  a réussi le match nul de l’aller en marquant 2 buts chez son adversaire. Le PSG jouera sans Matuidi et David Luiz suspendus ce qui n’arrange pas son ambition d’être considéré comme un grand d’Europe.  A l’affiche du mercredi un superbe derby Espagnol. Le Barca, le tenant du trophée, pas très flamboyant puisqu’il  en est à 2 défaites consécutives, espère se racheter face à l’Atletico qu’il a difficilement battu au Camp Nou à l’aller (2-1). Un Atletico Madrid qui lui colle aux trousses en Liga puisque 3 points les séparent. Benfica-Bayern est aussi une belle affiche. Au résultat très indécis, l’équipe Bavaroise n’ayant gagné à l’aller qu’avec un maigre petit but.

Au programme :

mardi 12 : Real Madrid-Wolfsburg (aller 0-2) et Manchester City-PSG (aller 2-2)

Mercredi 13 : Benfica-Bayern Munich (allrr 0-1) et Atletico Madrid-Barcelone (aller 1-2).

07.04 : Europa League-Quarts de finale aller : Très bon résultat pour Shakhtar Donetsk et le FC Séville qui ont gagné à l’extérieur. Mais aussi bon score de Liverpool avec un nul en déplacement à Dortmund. Klopp, après 7 saisons à la tête de Dortmund est en bonne position pour faire éliminer son ancien club fétiche. Mais attention c’est encore loin d’être gagné. Le Villareal a vaincu à domicile mais difficilement face au Sparta Praha. Les résultats :

Sporting Braga            1 – 2        FC Shakhtar Donetsk

Villarreal                     2 – 1        Sparta Praha     

Athletic Bilbao             1 – 2       Séville       

Borussia Dortmund      1 – 1       Liverpool  

Rencontres du retour le 14 avril 16

Quarts de finale aller: 06.04 Wolfsburg-Real Madrid (2-0) PSG-Manchester City (2-2) ont bien montré que les buts sont la conséquence d’erreurs aux causes multiples: de placement, de marquage, d’appréciation, de manque de concentration. Il en a été ainsi pour Ibrahimovic sur le penalty obtenu dévié par Jo Hart ou pour son but d’égalisation (1-1) (41′) un cadeau du gardien et du défenseur de City. Et aussi sur l’ouverture du score par le Belge De Bruyne  (38′) d’un tir croisé. Ainsi que pour le 2éme but parisien par Rabiot (2-1) (59′). Il en a été de même pour Wolfsburg-Réal Madrid sur le 1er but de Rodriguez (18′) suite à un penalty à la Panenka, et le 2éme de Arnold (25′) sur une grossière faute de défense dans l’axe central du RÉAL. 

Même constat en deuxième mi temps pour PSG-MAN CITY notamment avec le but d’égalisation (2-2) de Fernandinho (72′) sur une faute de Aurier. La nette supériorité du PSG dans le championnat de France, a joué en sa défaveur: le niveau européen est plus élevé. Mais rien n’est encore joué. La manche retour pour les 2 rencontres sera décisive. 

05.04: Bayern Munich-Benfica (1-0) but Vidal (2′) Barcelone-Atletico Madrid (2-1) Fernando Torres a probablement commis une des plus grandes fautes de sa carrière professionnelle en se faisant expulser à la (35′) sur une faute gratuite alors qu’il avait déjà un carton. La mission de son équipe est devenue alors des plus ardus au Camp Nou et face au Barca blessé par sa défaite du samedi précédent face au Réal Madrid. A 10, l’Atletico a subi une terrible pression somme toute prévisible. Messi Neymar Iniesta sont devenus intenables. Suarez a alors frappé à la (62′) et à la (73′). Mais à (2-1) la qualification est encore difficile car il y a ce retour au stade Vicente Calderon et ce but de Torres marqué chez l’adversaire. Luis Enrique le savait bien en faisant remplacer Busquets son homme clé du milieu pour le préserver d’une expulsion synonyme d’une suspension pour le match retour.

La 1ère mi temps (0-1) a été superbe, disputée. Le Barça est tombé sur un adversaire qui sait jouer au ballon collectivement, intelligemment, individuellement, défensivement et tactiquement. Une seule action d’ailleurs en faveur du Barça une tête de Neymar (19e). La réponse de l’Atletico est venue par un tir de Griezman suivie 2′ plus tard par une superbe passe de Koke qui a permis à Fernando Torres d’ouvrir la marque (25′). Un Torres un peu fébrile qui prend un carton jaune (28′) et un second (7´) plus tard. Geste gratuit et faute inadmissible du chevronné avant centre. Son équipe est contrainte de disputer à 10 une seconde période de tous les dangers.

05.04 : Quarts de finale aller : Bayern Munich-Benfica et Barcelone-Atletico Madrid, 2 belles affiches pour ce mardi soir. 2 rencontres à l’issue incertaine de l’avis même des coaches de ces formations. Peut être exagèrent ils un peu et cherchent ils ainsi à évacuer la pression et le complexe de supériorité. Car hormis le choc entre le premier et le deuxième de la liga Espagnole le Bayern de Guardiola, semble bien supérieur au Benfica même si lui aussi est leader de son championnat. De plus la formation Bavaroise  bénéficie du retour de Ribéry qui retrouve le top niveau après une longue absence de compétition. Le Barcelone semble quant à lui piétiner quel que peu. Cela a été constaté samedi dernier avec sa défaite (1-2) au Camp Nou face au Real Madrid de Zidane, qui l’a bien baladé en seconde mi temps. Mais le Barca, va quand même surement réagir pour défendre son trophée.  

A la i temps Bayern Munich-Benfica (1-0) but Vidal (2′)

pour ce mercredi 2 autres belles affiches avec  : Wolfsburg-Real Madrid et PSG-Manchester City

18.03 : quarts de finale : Wolfsburg-Real Madrid / Bayern Munich–Benfica / FC Barcelone-Atletico Madrid / Paris SG-Manchester City –

Comme attendu, les commentaires sont divers à l’issue de ce tirage au sort effectué ce vendredi. Chacun l’interprète en fonction de ses intérêts, de ses souhaits, de ses objectifs. Certes certaines rencontres apparaissent comme des chocs comme ce derby opposant le tenant du titre le Barca à un de ses éternels rivaux l’Atletico Madrid. La troisième formation Espagnole, le Real, semble avoir tiré un meilleur sort avec Wolfsburg. Ses responsables, qui n’ont plus que la champions league pour cette saison, savent bien que les équipes Allemandes arrivées à ce niveau sont loin d’être des faire valoir. Tout comme le Benfica Lisbonne qui recevra le Bayern Munich en match retour. Le PSG pense avoir eu le plus abordable des adversaires. Mais le Manchester City n’est pas si aisé qu’il le croit malgré ses mauvais résultats en compétition Anglaise. Il sera bien différent des adversaires sur lesquels le PSG plane en championnat de France. De plus City aura l’avantage de l’accueillir en match retour

Matchs aller les 5 et 6 avril, retour les 12 et 13 avril

17.03 : Europa League : 1/8èmes de finale retour. Qualification de Liverpool (1-1 à Manchester United après le 2-0 de l’aller). L’élimination des Mancuniens  (donc moins de revenus et peut être aussi absence en Europe la saison prochaine), annoncent des moments fort difficiles pour Van Gaal de plus en plus proche de la porte de sortie. Est-ce Mourinho ou l’enfant du club Giggs (actuellement adjoint) qui prendra la relève ? La décision ne saurait tarder Manchester United peut prendre la décision à présent car n’ayant plus rien d’autre à perdre.  Les autres résultats (en gras les équipes qualifiées) Anderlecht-Shakhtar Donestk (0-1 et 1-3), Séville-Bale (3-0 et 0-0),Tottenham-Dortmund (1-2 et 0-3), Leverkusen-Villareal (0-0 et 0-2)-Valence-Athlétic Club (2-1 et 0-1), Lazio-Sparta Prague (0-3 et 1-1). Sporting Braga-Fenerbahce (4-1 et 0-1)

1/8èmes de finale retour (suite et fin):16.03: comme attendu le Barça a éliminé Arsenal (3-1 sur des buts de Neymar+Suarez+Messi) . Le Barça l’avait emporté sur le terrain d’Arsenal (2-0) à l’aller. Bayern Munich-Juventus (mt 2-0 sur des buts de Pogba (5′)  et Cuadrado (28′) (qui a mis aussi 1 tir sur le poteau), a vu une seconde mi temps totalement à l’avantage des Bavarois à cause de l’incroyable recul défensif des Turinois et des remplacements de Khedira  et surtout de Morata l’homme par qui provenait le danger. Le Bayern muselé en première mi temps et dans l’impossibilité de construire un jeu offensif cohérent et de se montrer dangereux par Lewandowski ou Muller a eu la totale initiative en seconde période. Il a alors réalisé mieux que la Juventus en match aller lorsqu’elle avait réussi à remonter le score a 2-2. La formation de Guardiola jouant dans le camp de son adversaire a réussi à égaliser par Lewandovski puis par Müller en fin de match. Les prolongations totalement à l’avantage des Bavarois ont été couronnées par 2 autres buts l’un d’Alcantara et l’autre de  Coman. Score final (4-2 ap) pour le Bayern et qualification grandement facilitée par les erreurs tactiques et de coaching de Allegri l’entraineur Turinois. 

15.03 :  Atletico Madrid-PSV (0-0 ap 8 tab 7) (aller 0-0) et Manchester City-Dynamo Kiev (0-0) (aller 3-1) qualification de l’Atletico Madrid et Manchester City . 

 09.03:09.03 : (1/8è de finale retour suite)-Le PSG a pris le meilleur sur Chelsea à Londres (1-2) grâce notamment à Ibrahimovic passeur décisif et buteur. C’est une première pour le PSG qui a signé sa première victoire sur une équipe anglaise chez  elle. Le PSG qui avait gagné à l’aller sur le même score s’est qualifié pour les quarts de finale où il rencontrera des formations certainement plus forte que le Chelsea actuel. Les pronostics étaient en faveur du Zenit à St Petersbourg face au Benfica qui avait gagné à l’aller avec un petit score (1-0). Mais finalement c’est l’équipe Portugaise qui s’est qualifiée en remportant  le second match par (1-2).   

08.03 : 1/8èmes de finale retour CR7 et James (sur une passe de Cristiano Ronaldo) avec 1 but chacun ont confirmé à Rome le résultat de l’aller (2-0).A l’aller, Zidane pour son baptême de feu comme coach de l’équipe Madrilène avait vu sa formation triompher (2-0) sur des réalisations de Cristiano Ronaldo (57’) et Jesé (86’). La Champions League est maintenant pour l’équipe de Zidane, un objectif majeur, puisqu’elle a perdu ses chances de gagner le titre cette année, c’est pourquoi elle mise sur la Champions League pour se redorer le blason et glaner des revenus substantiels.

L’autre rencontre a vu Wolfsburg battre Gent (1-0) . L’équipe Allemande était en bonne situation puisqu’elle avait remporté l’aller par (3-2).

25.02 : Europa League, 1/16 retour : Qualification de Valence, élimination du Sporting Lisbonne Slimani aligné en 2è mi temps et  à Porto, Brahimi est aussi entré en seconde période.  Pour le Sporting objectif principal est gagner le titre au Portugal, tout comme Porto qui n’a pas titularisé Brahimi. Ghoulam absent à Napoli et Bentaleb aligné en fin de rencontre dans l’effectif de Tottenham.  

principaux résultats (équipes en gras qualifiées) : Rapid Vienne-Valence (0-4) avec 1 but de Feghouli et une passe décisive. aller (6-0). Liverpool-Augsbourg (1-0) aller (0-0)-Lazio-Galatasaray (3-1) aller (1-1). Leverkusen-Sporting Lisbonne (3-1) aller (1-0). Porto-Dortmund (0-1) aller (0-2),Tottenham-Fiorentina (3-0) aller (1-1) Bentaleb aligné à la 84’. . Manchester United-Midtjylland (5-1) aller (1-2), Napoli-Villareal (1-1) aller (0-1) Ghoulam absent, Molde-Sevilla (1-0) aller (0-3)

24.02 : 1/8è aller: PSV Eindhoven-Atletico Madrid (0-0) et Dynamo Kiev-Manchester City (1-3 avec des buts de Aguero+Silva+Yaya Toure). Excellent résultat pour Manchester City pratiquement qualifié avant le match retour et à un degré moindre de l’Atletico Madrid car (0-0) est un score piège.  Mais les affiches étaient peu intéressantes par rapport à celles qui ont précédé dues notamment à la notoriété des formations participantes.

23.02 :1/ 8è aller : Arsenal-Barcelone (2-0). Messi a trompé Csech 2 fois (71’+83’ sp). Juventus-Bayern (2-2) buts de Mueller (43’)+ Robben (55’) et Dybala (63’) + Sturaro (76’).  Arsenal aurait pu réussir un meilleur résultat. Il a muselé les actions du trio de Barcelone 1 mi temps et demie et a raté au moins 3 bonnes occasions de marquer. La dernière ratée a permis au Barca de marquer sur un contre avec une passe décisive de Neymar jusque là assez mauvais. L’issue du match a alors tourné pratiquement totalement à l’avantage de Barcelone qui jusque là n’avait pas été capable de prendre le meilleur sur un réseau défensif bien organisé. Le Barca reste sur 33 rencontres sans défaites. 

Le Bayern lui n’a pas réussi à garder l’avantage de 2 buts qui lui ont permis de mener au score jusqu’à la 63’. La Juventus qui tourne actuellement à plein régime dans son championnat, avec 15 victoires et 1 nul, a finalement réussi à égaliser et a inquiéter son adversaire avec une fin de match au niveau élevé. Le retour sera sans nul doute palpitant.

17.02 :1/8è aller: Le REAL MADRID de Zidane a dominé la Roma sur son terrain (2-0 buts de Cristiano Ronaldo 57’ et Jesé 86’) Entame réussie pour le  coach Zizou pour sa première expérience. Son équipe a subi le jeu en première mi temps  sur les envolées de Mohamed Saleh et Shaarawy notamment. En seconde période l’équipe Madrilène a pris le contrôle du milieu et a trouvé plus d’espaces avec davantage d’animation de Benzema mais surtout de Cristiano Ronaldo qui a ouvert le score d’une superbe frappe en pleine lucarne, pour son 12ème but. Une accélération de Jesé, incorporé à la (82’), lui a permis d’aggraver la marque les défenseurs Romains s’attendant à une passe et non à un tir croisé.  Avec ce (2-0) le match retour, le 08 mars, sera plus aisé pour les joueurs du Real mais en football rien n’est totalement évident d’autant que par le passé la Roma a battu le Real chez lui à 2 reprises (1-0) en 2014 et (2-1) en 2008 en ligue des champions. Zidane connait très bien la valeur et la solidité du football Italien puisqu’il avait opéré à la Juventus avant de s’installer à Madrid et de faire, comme joueur, les beaux jours du Real Madrid de 2001 à 2006, avec entre autres 2 victoires e, Ligue des Champions (2001-2002 et 2013-2014)     L’autre match de la soirée s’est achevé par la victoire de Wolsburg (2-3 avec un doublé de Draxler) à Gant. 

16.02 (1/8ème aller) PSG-CHELSEA (2-1 buts: Ibrahimovic 39’+ Cavani 78′ et Obi Mikel 45’+1) Cavani 4′ après son incorporation a donné la victoire mais est ce suffisant car le but inscrit par Obi Mikel peut jouer un rôle décisif dans le résultat final BENFICA-ZENIT (1-0 but Jonas 90’+1) rencontres retour le 09 mars prochain.  

 Barcelone le tenant du titre affrontera Arsenal. En 2010/11, le Barca avait éliminé Arsenal en 1/8èmes : (2-1) pour Arsenal à l’aller et (3-1) pour le Barca au retour. Une saison auparavant, les Catalans avaient battu  les Gunners en ¼  (2-2 et 4-1). La finale de la saison 2005-2006, disputée, par les 2 formations,  le 17 mai 2006 à Paris, s’était achevée en faveur du Barca (2-1 sur des buts de Eto’o (76’) et Belleti (81’) contre 1 de Campbell (37’). Wenger dirigeait Arsenal, tandis que Frank Rijkaard était le coach du Barca.

ASRome-Real Madrid : autre belle affiche. Malgré la difficulté éprouvée pour se qualifier la Roma espère renouveler sa qualification de 2007-2008, en ¼ (grâce à ses 2 victoires 2-1 et 2-1). D’une manière générale, les équipes Italiennes sont pratiquement intraitables face au Real. Les 8 dernières confrontations, à élimination directe, des Madrilènes, se sont achevées par la qualification des Italiens.

Juventus-Bayern Munich, cela a toujours donné de grands affrontements. La Juve apparaît comme la bête noire des Munichois.  Les deux clubs se sont souvent affrontés en phase de groupes. La Juve a fait de meilleurs résultats avec 3 victoires, 2 défaites et 1nul. Finaliste l’an dernier (battue par le Barca 3-1), la Juventus a été éliminée en quarts de finale par le Bayern en 2012-2013 (2-0 et 2-0).

Laisser un commentaire