CLASICO- TOUJOURS POUR L’HONNEUR

02.04.16 : BARCELONE-REAL MADRID (1-2) Le premier Clasico de coach Zidane. La 2ème mi temps a été incroyable. C’est Barcelone qui presse et marque par Pique de la tête suite à un corner (56’). Puis le jeu Catalan perd progressivement en intensité. Il est moins dominateur. Ses vedettes à l’instar de Messi et Iniesta sont pratiquement absents. Messi particulièrement, hormis sa balle piquée magistralement détournée par Navas (54’). Les joueurs semblent épuisés. Le Real par contre est mieux organisé, et empêche la profondeur dans le jeu développé par son adversaire. Plus encore, il réussit l’égalisation (1-1) par  Benzema d’un joli retourné (62’). C’est le 100ème but du Real contre Barcelone.   Cette réalisation booste encore davantage les madrilènes qui sentent le match à leur portée. A partir de la 75’, ils trouvent d’incroyables espaces. Bale sur un centre de Ronaldo marque mais son but est refusé (79’) pour charge. Malgré l’expulsion de Ramos (82’) pour un 2ème carton jaune, le Real joue habilement le contre aidé en cela par la soudaine apathie des Barcelonais. Les contres finissent par permettre à Cristiano Ronaldo d’inscrire un superbe 2ème but, celui d’une équipe mieux préparée et plus équilibrée sur les 2 tranches de jeu. Zidane a réussi son examen. C’EST POUR LUI UNE GRANDE PREMIERE. Quant au Barca il lache 2 points à ses principaux adversaires madrilènes. Sur son terrain fétiche le Real a mis fin à son record de 39 matches sans défaite.  L’Atletico, qui largement battu le Real Bétis (5-1) est maintenant 2éme à 6 points et le Real troisième à 7. Mais à 7 journées de la clôture le Barca conserve donc une confortable avance à-même de lui permettre de glaner un nouveau titre. 

 En première mi temps, le score a été de (0-0).Les 30 premières  minutes ont été totalement à l’avantage du Barça avec de sérieuses occasions de marquer pour Suarez, Rakitic  et la faute non sifflée sur la ligne pour Messi. Mais le Réal a aussi planté 2 banderilles par Bâle et Ronaldo qui auraient pu faire mal. Le jeu s’est stabilisé par la suite et le Réal a commencé lui aussi à être davantage offensif.  

01.04: El Clasico : Barcelone-Real Madrid du samedi 02 avril 2016. Ils seront encore des centaines de millions à travers le monde à suivre cette confrontation à nulle autre pareille. Des quartiers, des villes, des familles seront soit Real soit Barca. Sur le plan compétitif le résultat de ce samedi n’aura aucune incidence déterminante sur le déroulement du championnat pratiquement acquis pour le Barca. 10 points séparent actuellement les 2 formations à 8 journées de sa clôture. En cas de défaite des Catalans, l’Atletico Madrid, le deuxième, sera encore à 6 points. Toutefois, on voit mal le Barca perdre davantage de points. Ce Clasico sera le premier de Zidane comme coach. Nombre de ses détracteurs dont Calderon, l’ancien président du Real, considèrent que ce sera pour lui un test d’aptitude. Pour eux il révélera les capacités réelles de Zizou à diriger un club de l’envergure du Real Madrid. Sur le plan des statistiques cette rencontre sera la 264ème. Le Barca en a gagné 109 et son adversaire 96. 58 matches se sont achevés par un partage des points. Dans le cadre de la Liga, sur les 171 oppositions, le Real en a remportées 71, le Barca 68 et 32 se sont achevées par un nul. Une chose est toujours sure dans ces confrontations, quel que soit leur résultat et le lieu où elles se disputent, c’est toujours un immense succès planétaire,  générateur de profits considérables.    

 

23.11.15 : BENITEZ MAINTENU, malgré la déroute (0-4) du Real Madrid à Bernabeu face au Barca, Florentino Perez a déclaré dans une conférence de presse tenue ce lundi, que le Real avait décidé de maintenir Benitez précisant « Rafael Benitez a tout notre appui et notre confiance. Il a été choisi pour son professionnalisme…….. je comprends la colère des socios mais je pense qu’il faut continuer à travailler de façon sereine. Le travail de Benitez vient à peine de débuter et je suis sûr qu’il va porter ses fruits. Je demande de la compréhension aux supporters.» Ce n’était qu’un sursis, Bénitez a été finalement viré et remplacé par Zidane. 

21.11.15 : Real Madrid-Barcelone (0-4) le Real de Benitez sombre à Bernabeu. Ce premier Clasico de Rafa à la tête des Merengue a été catastrophique, sur tous les plans. Les Madrilènes ont été, dépassés par le rythme, balayés tactiquement et collectivement. Les supporters ont vainement attendu des actions crédibles de Cristiano Ronaldo et Benzema. Mais les 2 ont été out psychologiquement.  L’un pensant à son transfert annoncé pour le prochain mercato au PSG, l’autre à ses problèmes judiciaires. Bale, James Rodriguez ont été tout aussi absents. Tout comme d’ailleurs l’ensemble de leur formation pourtant au complet pour cette confrontation. Messi, lui,  n’est rentré qu’à la (57’) pas totalement rétabli d’une blessure qui l’a tenu éloigné des terrains depuis le 26 septembre dernier. Suarez (doublé), Neymar et Iniesta ont marqué et se sont régalés. Iniesta a été au dessus de tous balayant le milieu madrilène a lui tout seul. Cette défaite a rappelé aux madrilènes d’autres  catastrophes au Santiago Bernabeu contre leur ennemi juré : le (0-5) du 17 février 1974 en championnat, et le (0-4) du 18 mai 1986 en Copa Del Rey. Après cette 13ème journée, le Real Madrid est maintenant relégué à 6 points du Barca qui consolide au mieux sa position de leader.

Laisser un commentaire