CYCLISME TOUR DE FRANCE : CHRIS FROOME ENTRE DANS LA LEGENDE IL A GAGNÉ SON QUATRIEME TOUR

23.07 : comme attendu et comme de tradition, la dernière étape, avec arrivée sur les champs Elysées à Paris, a été une pure affaire de marketing sportif pour les organisateurs, les sponsors et les formations en lice. Chris Froome (32 ans) avait assuré hier de fort belle manière sa 4ème victoire après celle de 2013, 2015 et 2016. C’est aussi son 3ème succès consécutif. Aidé par une formidable formation qui l’a soutenu jusqu’au bout et qui n’a perdu qu’un seul de ses éléments. Geraint Thomas a été contraint à l’abandon pour cause de grave blessure consécutivement à une des nombreuses chutes qui ont caractérisé le tour cette année. Thomas, un des meilleurs éléments de la Sky, avait gagné la course contre la montre de la première étape à Dusseldorf. L’équipe Sky et Froome vont s’aligner sur le prochain tour d’Espagne. Leur probable ambition, faire gagner Mikel Landa, l’un des meilleurs. Il a d’ailleurs et qui a terminé le tour de France à la 4ème place à seulement 1’’ du Français Romain Bardet, troisième.CHRIS

22.07 : Le Britannique leader de la formation SKY a probablement gagné aujourd’hui à Marseille son 4ème tour. Il a été impérial dans l’épreuve du contre la montre sur 22,5 km, même si la victoire est revenue à Bodnar. En terminant 3ème après avoir dominé ses adversaires, techniquement, physiquement et nerveusement, Chris Froome a assuré son succès final en reléguant le Colombien Uran à (54’’) et le Français Bardet à (2’20’’). Le Français trop prématurément mis sur la 1ère place du podium, avant même de courir, a failli perdre la 3ème place face à Mikael Landa. L’équipier de Froome est 4ème à seulement (1’’).

4ème victoire finale donc pour Chris Froome car la dernière étape avec arrivée sur les Champs Elysées, est de tradition, un grand show cycliste et médiatique, qui laisse place aux rouleurs et en dernier ressort aux spr

21.07 : la 19ème étape (222,5km) la plus longue du tour, remportée pas le Norvégien Boasson Hagen n’a rien changé. Elle a cependant montré que les qualités techniques du coureur doivent être complétées par des éléments techniques tels qu’une étude détaillée du tracé du parcours. Ainsi le Norvégien s’est assuré la victoire en négociant, au mieux des 9 coureurs composant l’échappée, le dernier rond point à 2 km de l’arrivée.

Pas de changement au classement général. Chris Froome est toujours leader et a pratiquement gagné son 4ème tour. On le voit mal être dépassé dans le contre la montre de ce samedi à Marseille. Une spécialité dans laquelle il excelle également.

20.07 : Barguil, est bien le meilleur grimpeur du tour. Il a remporté la 18ème étape (sa 2ème victoire) au terme de (179,5 km) de course. Pour la première fois l’arrivée a été fixée au sommet du mythique col de l’Izoard dernière difficulté de l’étape et du tour. Une étape qui n’a pas amené de changement au classement général. Les 4 premiers sont arrivés dans les 6 premiers dans pratiquement le même temps. Chris Froome, le triple vainqueur, est toujours maillot jaune, Bardet, 2ème à (23’’), Uran 3ème à (29’’) et Landa le coéquipier de Froome 4ème à (1’36). Est ce là déjà le classement final à l’arrivée à Paris ce dimanche ? Mais entre temps aura été disputée la fameuse et attendue course contre la montre à Marseille. Sauf incident majeur ou grosse surprise, cette épreuve pourrait amener des changements en faveur de Froome le meilleur spécialiste en la matière.

 

19.07 : La première étape alpestre avec 3 cols hors catégorie a fait quelques dégâts. D’abord avec l’abandon de Marcel Kittel. Le recordman des victoires (5) a été obligé de mettre un frein à ses ambitions suite à une chute. Il laisse de ce fait le maillot vert de leader au classement par points à Michael Mattews qui n’en espérait pas tant. Les leaders de leur côté se sont neutralisés mais ils ont réussi à écarter du podium Fabio Aru qui paie ses efforts du dernier Giro. L’Italien a perdu plus de (30’’). L’étape longue de 183 km a vu la victoire de Roglic, la première d’un Slovéne sur le tour. Il a gagné en solitaire avec (1’13’’) d’avance sur Uran, Froome et Bardet et (1’16’’) sur Landa l’autre coureur de la Sky.

Le leader de la formation Britannique est toujours leader avec (27’’) sur 2 coureurs le Colombien Uran et le Français Bardet. Aru est relégué à la 4ème place à (53’’). Landa 5ème à (1’24’’) est en position de possible solution de rechange à une éventuelle défaillance de Froome le triple vainqueur. La formation Sky est aussi en mesure de placer 2 de ses coureurs sur le podium final dimanche à Paris.

La dernière étape de montagne de ce mercredi, avec une arrivée au sommet de l’Isoard, le mythique col hors catégorie, est prometteuse de changements. Restera également l’épreuve individuelle contre la montre de samedi à Marseille.

18.07 : Après la journée de repos d’hier lundi, la 16ème étape, longue de 165km, n’a pas connu de gros bouleversements si ce n’est l’écart qui s’est amenuisé entre Kittel et Matthews concernant le maillot vert du classement par points. Michael Matthews a gagné des sprints intermédiaires et le final. Cette deuxième victoire dans le tour lui permet de se retrouver à 29 points seulement de Marcel Kittel. Le quintuple vainqueur d’étapes s’est trouvé distancé et piégé par des attaques et des bordures qui ont permis à quelques leaders d’en éliminer d’autres dont le sprinter Allemand.

Le classement général est resté sans changement. Chris Froome est toujours leader avec 18’’ sur l’Italien Aru et 23’’ sur le Français Bardet. Les 2 prochaines étapes et le contre la montre de samedi vont être déterminants pour le classement final.

16.07 : le Britannique a eu cependant des sueurs froides en raison de l’attaque en règle de la formation de Romain Bardet. Froome a plié mais n’a pas rompu. Et l’attaque, de style coup de bluff, n’a rien amené de nouveau au classement général. Chris Froome est toujours leader avec (18’’) d’avance sur Fabio Aru et (23’’) sur Romain Bardet. Landa, un autre coureur de la SKY est 6ème à (1’17), prés à suppléer à une sortie éventuelle  de son leader Froome.

La 15ème étape a été remportée par Bauke Mollema parti en solitaire à 30 kilomètres de l’arrivée. A 30 ans le Hollandais a réalisé un rêve caressé depuis fort longtemps.

Demain lundi sera une journée de repos.

15.07 : L’étape longue de (181,5 km) n’était pas considérée comme étant un danger pour les leaders. Pourtant l’Italien Aru a été en difficulté dans la dernière côte. Il a cédé (24 ‘’) à Chris Froome qui de ce fait a repris le maillot jaune. Le Britannique qui a loué le formidable travail de sape de ses coéquipiers, compte à présent (18’’) d’avance sur Aru. Son coéquipier Landa classé 5ème à (1’17’’) est en excellente position d’attente. Rien n’est encore fini.

L’étape de ce dimanche sera plus difficile avec deux ascensions de première catégorie, dont une à 40 km de l’arrivée.

14.07 : magnifique étape, la 13ème, que celle de ce vendredi. Courte, 101 km seulement, mais avec 3 cols à grimper. Elle a été très animée. Contador notamment qui a tenté son va-tout. Loin au classement général (5’22’’), il a pu attaquer sans grande opposition de la formation SKY. L’équipe britannique qui a encore contrôlé l’épreuve en plaçant 3 de ses coureurs dont Chris Froome, dans les 8 premiers à l’arrivée à Foix. Le français Barguil a gagné au sprint devant Quintana et Contador efficacement surveillés par Landa qui est remonté au classement général. Landa, est maintenant à 1’09 de Aru toujours leader avec toujours (6’’) d’avance sur Froome . Avec Froome et Landa la SKY a maintenant 2 vainqueurs potentiels du tour dans les 5 premiers. Les prochaines étapes dans les Pyrénées puis dans les Alpes annoncent de futurs grands chamboulements.

13.07 : La 12ème étape, disputée ce jeudi, la première dans les Pyrénées, a fait des dégâts. Victime d’une grosse défaillance à une centaine de mètres de l’arrivée Chris Froome a perdu son maillot jaune de leader au bénéfice de l’Italien Aru que la formation (SKY) n’a pu museler jusqu’au bout. Il en est de même pour le Français Romain Bardet vainqueur de l’étape au sommet du dernier col à l’issue de (214,5km) de course. Froome a terminé 7ème à (22’’) du vainqueur. Arrivé après (2’’) de Bardet mais avec (20’’) de mieux que Froome, Fabio Aru, a endossé le maillot jaune de leader. Il possède, à présent (6’’) d’avance sur Froome, deuxième et (25’’) sur Bardet, troisième. Avec ce resserrement des écarts, rien n’est encore joué d’autant qu’ils restent encore d’autres étapes de montagne, dans les Pyrénées, comme celle de demain vendredi, et dans les Alpes peu après.

12.07 :KITTEL DANS LA LEGENDE. Marcel Kittel a signé ce mercredi à Pau sa 5ème victoire au sprint en 11 étapes. Record absolu. La course n’a pas été très emballante avec une longue échappée dés le départ puis une tentative individuelle à une dizaine de kilomètres de l’arrivée. Le peloton a remis de l’ordre à environ 200 mètres de la ligne d’arrivée. Et Marcel Kittel a montré qu’il est présentement le roi des sprinters surtout en l’absence de ses adversaires habituels Cavendish et Sagan qui ne sont plus dans la course.

Pas de changement au classement général, le Britannique Chris Froome (SKY) est toujours maillot jaune. Tous les gros bras attendent l’étape de ce jeudi avec le début de la partie Pyrénées de ce tour.

11.07: Et une 4ème victoire au sprint en 10 étapes pour Marcel Kittel. Un record dans le tour. Avec un total de 13 victoires en 5 participations, Il fait mieux que son compatriote Eric Zabel (12 succès en 14 participations). Après la journée de repos d’hier lundi, l’étape d’aujourd’hui  entre Perigueux et Bergerac longue de (178km) d’un faible dénivelé a été aisée pour les 180 coureurs encore en course.

Pas changement au classement général Chris Froome (SKY) est toujours leader avec (18’’) d’avance sur l’Italien Aru (Astana) et (51’’) sur Bardet (ALM).

09.07, l’étape reine du tour entre Nantua et Chambery (181,5 km) a été gagné par le Colombien Uran devant Barguile et le leader Froome. Avec l’ascension de 7 cols dont 3 hors catégorie, elle a surtout, laissé des traces à cause de chutes graves ayant forcé à l’abandon des coureurs classés dans la catégorie de possibles vainqueurs du tour. Ainsi Froome a perdu son principal équipier Geraint thomas victime d’une grave chute ayant entrainé une fracture. Il en a été de même pour Richie Porte, leader de la formation (BMC), obligé à l’abandon suite à une grave chute qui lui a couté une fracture de la clavicule. Cet ancien coéquipier de Froome, bien que lui même favori, n’a pas hésité en de multiples occasions de course à aider son ancien leader. Froome un moment en danger a violemment réagi dans la terrible ascension du « mont du chat » à l’attitude peu sportive de l’Italien Aru (Astana) qui a lancé une attaque au moment où le Britannique a eu une problème mécanique avec son vélo. La violente réaction de Froome a fait décramponner d’autres leaders à l’exemple de Quintana et Contador.

Au classement général, Chris Froome est toujours leader avec (18’’) d’avance sur Aru et (51’’) sur Bardet. Uran est 4ème à (55’’).

08.07 : l’étape peut être considérée, avec son tracé vallonné, comme une épreuve test avant la grande étape de ce dimanche. Plusieurs cols seront à l’affiche et des changements notables pourraient se produire.

Le vainqueur de la 8ème étape est un professionnel depuis la saison écoulée avec déjà une victoire au Giro. Ce samedi cela a été pour Calmejane un deuxième succès au plus haut niveau.

Un étape sans changement au classement général. Froome et son équipe (SKY) dominent toujours. Qu’en sera t il à l’issue de l’étape de demain

07.07 Et une 3ème victoire pour Marcel Kittel. Même débarrassé de la rude concurrence de Sagan et Cavendish, maintenant absents du tour, Kittel a quand même eu des difficultés pour l’emporter à l’issue d’un sprint massif. Il a eu l’avantage sur Edvald Boasson-Hagen grâce à la photo finish. A l’issue de cette 7ème étape sans attrait si ce n’est le paysage, le classement général est resté sans changement avec le maillot jaune sur les épaules de Chris Froome tout satisfait que son équipe et lui même soient encore en plein possession de leurs moyens.

06.07 : La 6ème étape, Vesoul-Troyes (216km) a été remportée par Marcel Kittel en l’absence de Peter Sagan exclu du tour hier pour faute grave) et Mark Cavendish contraint à l’abandon. C’est son 2ème succés sur ce tour et la 11ème à son palmarès. L’Allemand a gagné en (5h05’34’’) devant le Français Démare et Greipel un autre Allemand.

Chris Froome conserve le maillot jaune après une course très tranquille pour les gros bras qui ont ainsi économisé leurs forces.

05.07 : La première arrivée sur 3 en altitude, a fait de premiers dégâts au sein des « grands ténors notamment Quintana et Contador ». Les 7 derniers kilomètres (sur 160,5) et la très difficile montée de la « Planche des belles filles » et sa pente à 20% ont été terribles. La victoire est revenue à Fabio Aru (Astana), champion d’Italie et aussi un des favoris pour la victoire finale. Aru a assommé tous ses adversaires grâce à une montée sur les chapeaux de roues. Froome a été obligé de réagir voyant son coéquipier Thomas porteur du maillot jaune dans l’incapacité de répondre. Mais la Sky a gardé la tunique. C’est son leader   Chris Froome qui a pris la première place au général. Son coéquipier Thomas est maintenant deuxième à 12’’. Aru est troisième à 14’’.

04.07 : Victoire au sprint de Arnaud Démare à Vittel terme d’une course longue de 200 kms. L’arrivée a été encore une fois pour le moins chaotique puisque caractérisée par 2 chutes. L’une d’elles, suite a une grossière faute de Peter Sagan, a eu pour victimes 2 spécialistes de l’effort final, Cavendish et Degenkolb. Le Français Démare a gagné devant Sagan et Kristoff.

Pas de changement au classement général. Geraint Thomas (Sky) conserve le maillot jaune devant Peter Sagan à (07’’) et Chris Froome (Sky) (à 12’’).

La 5ème étape prévue pour demain mercredi amènera probablement des changements avec une arrivée au sommet, la première dans ce tour.

03.07 : Victoire rocambolesque de Peter Sagan. Esseulé au milieu de ses adversaires, en plein effort il a quand même remporté le sprint après s’être déchaussé à environ 300m de la ligne d’arrivée. Il a couvert les 212,5 entre Verviers et Longwy en (5h07’19’’), devant Mattews et Martin dans le même temps. Thomas de la (Sky), équipier du favori Froome est toujours leader au classement général.Mais Froome qui est son leader dans l’équipe Sky est deuxième à (12 »).

02.07 : La pluie a encore fait des dégâts. Un énorme chute à l’avant du peloton, à une trentaine de kilomètres de l’arrivée, a été la cause de la chute de nombreux coureurs dont Chris Froome le triple vainqueur et grand favori au sacre final. Fort heureusement les cyclistes s’en sont sortis avec de petits bobos. Comme attendu, cette 2ème étape a été remportée par un sprinteur. Marcel Kittel (Quick-Step Floors) a gagné à Liège devant Arnaud Démarre (FDJ), à l’issue des 203,5 km de course au départ de la ville Allemande de Dusseldorf

01.07 : Les Britanniques individuellement et par équipe (Sky) ont d’entrée de jeu montré leur force. Ils ont dominé le contre la montre individuel long de 14km dans les rues de la ville Allemande de Dusseldorf. Geraint Thomas a gagné la course avec (05’’) sur le Suisse Kung (BMC), (07’’) sur ses coéquipiers le belorusse Kirienka, et (12’’) sur le grand favori Cris Froome. L’autre favori l’Australien Richie Porte (BMC) pourtant grand spécialiste de l’effort individuel, est arrivé avec (48’’) de retard.

Les 198 participants ont couvert plus ou moins aisément le parcours disputé sous une pluie battante ce qui a causé de nombreuses chutes dont celle de Alejandro Valverde (Movistar) qui a été obligé d’abandonner.

Pour cette 104ème édition, ce sont donc 2,3 millions d’euros de dotations qui vont être réparties selon le classement général, les classements annexes, les classements des étapes, les sprints intermédiaires, le grand prix de la montagne et les porteurs de maillots distinctifs. De plus importantes sommes d’argent sont distribuées par différents biais (sponsoring, merchandising, marketing, primes des propriétaires des équipes……)

Laisser un commentaire