CORRUPTION AU SEIN DE LA FIFA : PUBLICATION DU RAPPORT GARCIA

La FIFA vient de le décider. Ce rapport de plus de 400 pages, réparties en trois volets, est le produit de l’enquête sur l’attribution controversée des Coupes du monde 2018 et 2022, rédigée par un organe indépendant. Ce rapport est longtemps resté secret malgré un vote, en décembre 2014, du Comité exécutif qui avait alors entériné sa publication.

La FIFA justifie sa volonté de rendre public, le document, qu’elle s’était jusque-là refusée à dévoiler, « par souci de transparence ». Ce rapport a fait l’objet de nombreuses fuites plus ou moins orientées. Cette décision de la FIFA intervient aussi au lendemain de la publication par le journal allemand Bild, de plusieurs extraits du rapport assez compromettants.

Ainsi il y est mentionné que 2 millions de dollars ont été versés au moment des faits, dans le compte d’une fille d’un membre du Comité exécutif de l’instance, âgée seulement de 10 ans.

Par ailleurs Bild ajoute dans ses colonnes que : « 3 membres exécutifs de la Fifa disposant d’un droit de vote sont allés à une fête à Rio dans un jet privé de la fédération qatarie de foot avant le vote pour l’attribution de la compétition. »

Toujours d’après le journal, le plus grand centre sportif du monde, « l’Aspire Academy, du Qatar a « été impliqué de manière décisive dans la manipulation des membres de la Fifa disposant d’un droit de vote ».

Attribuée à la fin de l’année 2010, la Coupe du Monde au Qatar n’a cessé d’être critiquée pour les forts soupçons de corruption qui ont pesé autour et impliquant également l’ancien vice président de la FIFA, le Français Michel Platini . La commission d’éthique de la Fifa s’était penchée dessus et avait noté des « comportements suspects ». Pas de quoi pour autant remettre en cause, à l’époque, l’organisation de ce mondial 2022.

 

Laisser un commentaire