LA COUPE AU CRBELOUIZDAD

CRB-ESS (1-0 après prolongations) Yahia Chérif, rentré à la (70’) a tenté à 3 reprises et la 3ème a été la bonne. Pour le CRB c’est la 7ème coupe de son histoire. L’ESSétif, champion en titre a perdu. C’est sa première défaite en 9 finales. La rencontre a été belle. Très disputée. Chacune des 2 équipes à eu sa mi temps. La première pour le Chabab, la seconde pour l’Entente. Chaque formation a eu aussi ses fautes non sifflées l’un en faveur de Lamhane sur intervention de Keniche (9’) et la faute de main de Cherfaoui dans sa surface (69’). Chaque équipe a eu aussi son occasion en or : tir de Amokrane (76’) difficilement détourné par Sahli. Et ceux de Yahia Chérif de peu à côté à la (86’) et à la (99’) sauvé miraculeusement par le gardien sétifien. Match équilibré dans l’ensemble, mais domination du CRB dans les prolongations. Le résultat du match est resté indécis jusqu’au bout. Le CRB a joué en équipe soudée bien organisée et Yahia Chérif, en a été le héros. Celui qui a déjà gagné 2 coupes vient d’en remporter une 3ème , à sa 3ème tentative, avec un tir victorieux à la (117’).

Les joueurs des 2 équipes sont à féliciter ainsi que leurs supporters et leurs dirigeants. Tous nous ont permis de suivre une très belle finale. Un grand bravo aussi pour le coach Badou Zaki qui a réussi à faire d’un CRB mal en point une formation victorieuse. Il a bien terminé sa mission.

04.07: Grand rendez vous ce mercredi 5 juillet au stade Olympique avec la finale de la Coupe. 2 grands clubs, au passé prestigieux, animeront cette rencontre. A eux deux 14 finales gagnées. 6 pour le CRBelouizdad et 8 pour l’ESSétif beaucoup plus efficace ces dernières années que son adversaire. L’Entente avec une présence quasi permanente en haut du tableau et des résultats conséquents au niveau national : 8 titres de champion: (1968, 1987, 2007, 2009, 2012, 2013, 2015 et 2017) et un carton plein en Coupe d’Algérie avec 8 finales disputées, toutes gagnées : (1963, 1964, 1967, 1968, 1980, 1989, 2010 et 2012). Un club en pleine situation ascendante qui se structure et s’équipe avec l’ambition d’être un véritable club professionnel géré et fonctionnant comme tel. Le CRBelouizdad a remporté 6 titres de champion (1965, 1966, 1969, 1970, 2000, 2001) et 6 coupes (1966, 1969, 1970, 1978, 1995, 2009) et en a perdu 3 (1988, 2003, et 2012). Mais depuis 2012 et cette finale perdue face à l’Entente, son adversaire de ce mercredi, le CRB marque le pas dans la compétition nationale où il a figuré plus dans le bas du tableau que dans le haut, frisant même la relégation certaines saisons. Les 2 formations qui se connaissent bien sont adeptes de beau football. De grands joueurs ont fait le bonheur de l’ESS et aussi les beaux jours de la formation comme Koussim, Lounis Mattem et Madoui, l’actuel entraineur de l’Entente. L’ESS et le CRB s’affrontent ce mercredi dans une finale qui doit se gagner et qui peut aussi, comme souvent, revenir au plus réaliste, au plus chanceux. A celui qui maitrise mieux ses nerfs et ses forces. Nos Félicitations au vainqueur

LEUR PALMARES EN COUPE

ESSÉTIF a gagné 8 fois le trophée pour 8 finales :  (1963, 1964, 1967, 1968, 1980, 1989, 2010, 2012)

L’USMAlger et le MCAlger ont en gagné autant.

Les victoires de l’ESSétif :

1963 :

24 avril 1963           ES Sétif /es mostaganem  1 – 1    stade El Annassers (20 aout)

12 mai 1963 ES Sétif /esmostaganem   2 – 0

1964

17 mai 1964 ES Sétif /mo constantine  2 – 1

1967

18 juin 1967 ES Sétif / j s m skikda       1 – 0

1968

19 mai 1968            ES Sétif (4)   3 – 2    NA Hussein Dey

1980

19 juin 1980            EP Sétif (5)   1 – 0    USK Alger     Stade du 5-Juillet-1962, Alger

1989

5 juillet 1990          ES Sétif (6)   1 – 0    MSP Batna   

2010

1er mai 2010          ES Sétif (7)   3 – 0    CA Batna

2012

1er mai 2012          ES Sétif (8)   2 – 1ap           CR Belouizdad        Stade du 5-Juillet-1962, Alger

 

Le CRB a gagné 6 coupes (1966, 1969, 1970, 1978, 1995, 2009). Et en a perdu 3 (1988, 2003, 2012).

Les victoires du CRB

1966

 24 avril 1966           CR Belcourt /r c kouba    3 – 1    Lalmas (crb) 13’+63’ Mattem ( crb) 89’ Naneche ( rck ) 82’

l’entraineur-joueur du RCKouba était un certain Mustapha Zitouni, l’un des plus grands joueurs Algériens de l’Histoire. Titulaire de la sélection Francaise pour la coupe du monde 1958 en Suède. Il a préféré rejoindre Tunis pour créer, avec d’autres grands noms, l’Historique Equipe Nationale d’avant Indépendance.

1969

1968-1969   8 juin 1969  CR Belcourt 1 – 1    USM Alger    Stade d’El Anasser, Alger

match rejoué le 12 juin 1969         CR Belcourt      5 – 3 ap         USM Alger    Stade d’El Anasser, Alger

1970

1969-1970   20 juin 1970            CR Belcourt 1 – 1    USM Alger    Stade d’El Anasser, Alger

match rejoué le 28 juin 1970         CR Belcourt (3)      4 – 1    USM Alger    Stade de Bologhine, Alger

1978

1977-1978   1er mai 1978          CM Belcourt (4)      0 – 0 ap , (3 – 0 tab)           USK Alger      Stade du 5-Juillet-1962, Alger

1995

1994-1995   5 juillet 1995          CR Belouizdad (5)  2 – 1    O. Médéa       Stade du 5-Juillet-1962, Alger

2009

2008-2009   21 mai 2009            CR Belouizdad (6)  0 – 0, (2 – 1tab)        CA Bordj Bou Arreridj    Stade Mustapha-Tchaker, Blida

2 thoughts on “LA COUPE AU CRBELOUIZDAD

  1. Espérant que cette fois-ci, le CRB ne va pas nous décevoir pour remporter la coupe d’Algérie et en mème temps prendre la revanche de 2012.
    Inchallah, ça sera la bonne pour décrocher cette 7 ème coupe tant désiré afin de sauver la saison médiocre.
    Allez Chabab Zoudj pour faire tant plaisir aux fidèles supporters Belcourtois et de dédier cette victoire à notre grand et meilleur joueur de tous les temps Hacène LALMAS n’est-ce-pas M.Benyoucef OUADIA le spécialiste dans le domaine sportif.

  2. Un Grand Bravo Chabab Zoudj, vous nous avez honoré suite à votre méritoire victoire lors de la finale de coupe d’Algérie.
    Une victoire fort méritée avec l’art et la manière.
    D’après moi, c’est votre meilleur match de la saison et tout ça, grace au Grand Technicien Badou ZAKI, tout le mérite lui revient ainsi qu’aux valeureux joueurs ou ils ont très bien appliqués les consignes de l’entraîneur et sans oublier les fameux et fidèles supporters qui étaient derrière depuis toujours en croyant en leur équipe malgré quelques ratages durant la saison.
    Mon regret, c’est le départ de l’entraineur, j’aurai aimé qu’il continue son travail vu qu’il a donné entière satisfaction durant son court mandat en remportant haut la main la Coupe d’Algérie tant désirée par pas mal d’équipes.
    Encore une fois, un grand merci à tous.

Laisser un commentaire